Hans J. Wegner

imagesDanemark (1914 – 2007)

Hans Jorgensen Wegner est certainement le symbole le plus marquant de la combinaison réussie du beau et du fonctionnel, si caractéristique de la vaguemoderniste des designers danois des années 50.

Hans J. Wegner joue notamment un rôle primordial dans l’essor et la notoriété du design scandinave sur la plan international.

Tout commence à 14 ans, lorsque Hans J. Wegner devient apprenti ébéniste et se découvre une passion à laquelle il dédie toute sa vie : le bois. A 15 ans, il crée sa première chaise. Plus de 500 autres émaneront de son esprit créatif tout au long de sa carrière.

Puis, il intègre en 1936 l’école des métiers d’art de Copenhague, où il enseignera lui-même 10 ans plus tard. A la sortie de ses études en 1938, Hans J. Wegner travaille comme assistant architecte auprès de Arne Jacobsen et Erik Moeller et commence à collaborer avec l’éditeur de meubles Fritz Hansen.

En 1943, Hans J. Wegner fonde son agence de design et connait son premier succès commercial avec « la chaise chinoise » (the China Chair – éditée par F. Hansen).

Des lignes simples, intemporelles, une robustesse à toutes épreuves et un souci de la perfection sous tous ses angles, caractérisent les nombreuses créations de Hans J. Wegner : la chaise Paon (Peacok chair – 1947), la chaise Coquille (Shell chair – 1948), la chaise Y, ou Wishbone (1949), l’amusante Flag Halyard Chair (1950) en vraie peau de mouton dont la version originale portait des sabots de bois et en 1958, la très célèbre série GE 920 véritable icône du 20 ° siècle.

A ce jour, c’est son fauteuil rond « The Chair » qui reste la création emblématique et historique de Hans J. Wegner : elle apparut en effet aux yeux de tous les américains en 1960 lorsque John Kennedy, qui souffrait du dos, la choisit pour le débat télévisé qui l’opposait à Richard Nixon.

Hans J. Wegner connait une reconnaissance internationale tout au long de sa carrière. Il reçoit la même année de 1951, deux prix prestigieux : le prix Lunning et le Grand Prix de la Triennale de Milan. Il est également exposé dans plus d’une vingtaine de musée, dont le Musée d’Art Moderne de NYC.

Il est la référence incontestée du design Danois, et l’un des designers les plus côtés.